Vous êtes ici

Le bon équipement

Quelle poussette choisir pour mon bébé ?

À la naissance : la poussette premier âge est plus complexe qu'il n'y paraît !
 

Accessoire indispensable (ou presque) des balades du bébé, la poussette premier âge se compose d'un châssis et d'un hamac. Si sa taille et son poids varient selon le modèle, la poussette doit impérativement respecter 2 critères, pour pouvoir accueillir un nouveau-né, à savoir :

  • le hamac doit être homologué dès la naissance,
  • il doit être totalement inclinable pour pouvoir y coucher le nourrisson en position allongée.

À ce modèle de base peuvent se greffer différentes options d'installation. On parle alors de pack ou de poussette combinée duo ou trio selon le nombre d'accessoires qui peuvent être fixés au châssis. À la poussette de base s'ajoutent ainsi :

  • la nacelle, sorte de landau intégré à la poussette, elle est idéale pour les nourrissons de 0 à 6 mois, car elle permet une installation confortable en position allongée.
  • la coque maintient le bébé en position semi-assise et est donc réservée aux nourrissons sachant déjà tenir leur tête (3 mois et plus). Pratique (à la fois siège-auto et transat), elle doit toutefois être utilisée avec parcimonie au profit de l'installation physiologique de l'enfant (allongé).

Face à cette diversité des modèles, les prix sont naturellement très variés. Compter une fourchette allant, pour les poussettes combinées, d'environ 160 euros à plus de 1000 euros.

Les critères à prendre en compte lors de l'achat :

Au-delà du budget, différents facteurs sont à prendre en compte au moment de l'achat de la poussette :

  • Son poids (environ 8 kilos en moyenne, 6 pour les poussettes légères)
  • Son pliage : La poussette est-elle facile à plier, idéalement d'une main ? Une fois, pliée est-elle adaptée à l'endroit où elle va habituellement être rangée ?
  • Respecte-t-elle les conditions de sécurité de la norme européenne EN 1888 et du décret puériculture" ? Comporte-t-elle la mention "Conforme aux exigences de sécurité", le nom du fabricant, le numéro de série ?
  • Est-elle malléable ? Les roues pivotent-elles bien ? Est-il facile de faire demi-tour, de la surélever ?
  • La prise en main est-elle bonne ? Il existe à ce titre, deux "écoles", les poussettes à guidon ou à poignets. Si la préférence est évidemment individuelle, il est souvent plus aisé de guider une poussette à guidon d'une main.
  • Comporte-t-elle des rangements (filets, panier, etc.) ?
  • Les accessoires sont-ils déhoussables ? La poussette est-elle facilement lavable ?

Les bonnes questions à se poser :

À ces critères généraux s'ajoutent toute une série de paramètres plus personnels permettant d'adapter le choix du modèle au mode de vie des parents. Les plus importants d'entre eux :

  • Où vivez-vous ?
    Le modèle de poussette à privilégier est évidemment à adapter à l'environnement usuel de l'enfant, à commencer par son habitat et aux autres lieux dans lesquels il est amené à se rendre fréquemment (crèche, assistante maternelle, maison des grands-parents, etc.). Ainsi, si l'on habite à la campagne ou que l'on évolue sur des voies "accidentées"; mieux vaut privilégier un modèle "tout terrain" pour garantir le confort de l'enfant. À rechercher : les modèles avec roues à air, absorbeurs de chocs ou ressorts réglables. A contrario, si la famille vit en ville, la légèreté et le caractère compact de la poussette sont plutôt privilégiés pour en favoriser le transport et le rangement. À noter toutefois : certaines poussettes ultra-compactes ne proposent pas de position complètement allongée et ne sont donc pas adaptées aux nourrissons.
     
  • Comment allez-vous vous déplacer ?
    Si la poussette n'est pas le moyen de transport principal du bébé (préférence pour le portage par exemple), inutile d'investir des sommes conséquentes, voire tout simplement d'investir, dans une poussette premier âge. En effet, bon nombre de parents optent pour l'écharpe ou le porte-bébé les premiers mois avant de passer à une poussette canne (voir ci-dessous) quand l'enfant devient plus lourd (vers 9 mois généralement).  L'alternative : investir dans une poussette canne homologuée naissance (dont le hamac s'abaisse complètement) pour les trajets d'appoint et qui pourra servir jusqu'aux 3 ans de l'enfant. Au contraire, si la famille alterne les (nombreux) déplacements en voiture et à pieds, l'achat d'une poussette combinée avec siège-auto coque peut être intéressant... à condition de bien veiller à ce que le modèle choisi se range facilement dans le coffre de la voiture.
     
  •  Quel usage ferez-vous de la poussette ?
    La poussette s'adapte désormais à tous les modes de vie. Nomade, sportive, ludique (il existe même des poussettes skateboard) : la poussette n'est plus seulement un accessoire pour l'enfant, elle est aussi destinée à séduire le parent. Ainsi, en cas de déplacements fréquents en avion, la poussette homologuée "bagage cabine" peut s'avérer très pratique pour les familles de voyageurs. Identiquement, la poussette homologuée pour le running, avec guidon réglable et frein en hauteur, séduit de plus en plus de parents adeptes de la course. Aussi engageants soient-ils en théorie, ces modèles viennent, en pratique, avec des inconvénients à ne pas négliger au quotidien : inconfort et fragilité pour les poussettes cabines, prix et encombrement pour les poussettes sportives.

Comment installer le bébé dans sa poussette premier âge ?

Les premières semaines, le bébé doit être placé entièrement allongé face à ses parents afin de le rassurer et d'éviter les sur-sollicitations de son environnement. Il est ensuite généralement conseillé de le positionner face à la route vers 9 mois. Il est toutefois possible d'amener progressivement l'enfant d'une position à l'autre dès 6 mois environ en la modifiant en fonction l'environnement de la balade.
À ne pas oublier : les accessoires (protège-pluie, ombrelle, nid d'ange) sont particulièrement importants les premiers mois pour protéger le bébé des éléments extérieurs et de la météo capricieuse.
 

À partir de 6-9 mois , la poussette canne : la solution idéale pour un bébé plus mobile

Parfois accessible dès les premières semaines du bébé (modèle homologué naissance), la poussette canne est plutôt destinée à accueillir les enfants sachant déjà tenir assis seuls, dès 6-9 mois et jusqu'à 3 ans environ. Plus légère, souvent plus pratique (transport, pliage, etc.) que les modèles premier âge, la poussette canne est parfois aussi plus "rudimentaire", moins confortable et donc moins adaptée aux très longues balades. Un exemple concret : le hamac ne s'abaisse pas systématiquement en position allongée (d'où son inadaptation à l'accueil d'un nouveau-né et les siestes plus compliquées). Elle reste toutefois tout à fait en phase avec les besoins et l'évolution moteur des enfants jusqu'à 2-3 ans.

Les bonnes questions à se poser :

Si globalement les critères à prendre en compte sont les mêmes pour une poussette premier ou deuxième âge, quelques questions complémentaires peuvent se poser avec la canne :

  • Le châssis de la poussette est-il assez élevé ? 
    Installé face à la route, le bébé peut être plus facilement exposé aux effluves des pots d'échappement si l'assise de la poussette est trop basse. Un point important à considérer pour les familles citadines !
  • Le harnais de sécurité (en 5 points) est-il confortable ?
    La question se pose moins quand l'enfant est plus petit et moins mobile. Mais une fois qu'il est tenté d'attraper ce qu'il entoure (voire de sortir de la poussette), un harnais rembourré permet d'éviter les frottements, sources de désagréments notamment par temps chaud.
  • La poussette comporte-t-elle plusieurs options d'installation (face à la route et face aux parents) ? 
    Si, dans la poussette canne, l'enfant est généralement placé face à la route (il est en âge de s'intéresser à l'environnement qui l'entoure), une option face aux parents peut être un plus pour accompagner le bébé dans un temps de repos ou le rassurer.
  • La poussette dispose-t-elle d'un marchepied ? 
    L'objectif : une fois le bébé plus autonome, lui permettre de grimper et de descendre seul (mais sous surveillance) de sa poussette !
  • Quel est le poids maximal autorisé pour la poussette choisie ? 
    Ce dernier est généralement autour de 15 kilos, parfois plus, parfois moins. Or ces quelques kilos de différences peuvent être importants quand l'enfant a entre 2 et 3 ans et arrive donc à la limite autorisée pour assurer sa sécurité.
  • La poussette est-elle légère ? Semble-t-elle solide ?

Comment installer le bébé dans sa poussette canne ?

Si l'on peut, en théorie, installer son bébé dans la poussette canne dès 6-9 mois, mieux vaut parfois préférer conserver la poussette premier âge aussi longtemps que possible, afin de favoriser son confort. La poussette canne s'impose toutefois généralement d'elle-même vers 18 mois, quand l'enfant est beaucoup plus mobile. L'installation se fait alors face à la route en veillant avec une grande attention à ce que le harnais soit bien fixé et fermé (même si l'enfant le refuse ou semble "assez grand") !

Journaliste spécialiste du parenting, de la beauté, du bien-être. Auteure de Mon cahier Ma grossesse et moi, Mon cahier Forme et minceur après bébé et 100 conseils essentiels : la grossesse (Ed....
Partagez cet article