Vous êtes ici

Résultats surprenants d'une étude anglo-suédoise

Du bicarbonate de soude pour limiter les risques de césarienne?

Photo : Unsplash.com

Une équipe de chercheurs anglo-suédois a démontré les effets bénéfiques du bicarbonate de soude grâce à une étude, menée sur 200 femmes ayant un risque d’accouchement difficile.

Pour cette étude, ces femmes sur le point d'accoucher ont été séparées en deux groupes, A et B. Elles ont toutes reçu de l'ocytocine (qui facilite le travail et les contractions) et celles du groupe B ont dû boire en plus, un verre de bicarbonate de soude. 

Finalement, le bicarbonate de soude a évité à 20% des femmes d'accoucher par césarienne.

Le Pr Susan Wray, la chercheuse anglaise de l’étude explique :

«Le bicarbonate de soude, en tant qu’antiacide, neutralise les acides au sein de l’utérus, ce qui accélérerait le travail.»

Le rapport de l'étude, diffusé par le de médecine Journal of Maternal-Fetal & Neonatal Medicine, indique que ce «remède maison» a montré son efficacité. «Le bicarbonate fait décroître le niveau de lactate dans le liquide amniotique ». 

Depuis, ils constatent «une augmentation des accouchements spontanés par voie basse ».

Une avancée majeure

Pour les chercheurs, c'est une grande avancée : «Ce traitement simple et peu coûteux a le potentiel pour réduire les taux de mort périnatale ». À la BBC, Susan Wray se réjouit : «Les résultats étaient vraiment extraordinaire. Nous avons été capables d'augmenter de façon significative le nombre de femmes ayant un accouchement par voie basse et d'éviter les césariennes d'urgence.»


Photo : Pixabay.com

Le bicarbonate de soude ne présentant aucun risque pour le nourrisson, cette recherche pourrait conduire à une approche plus naturelle pour accélérer le travail et réduire le nombre de césariennes chez les femmes enceintes.

En 2013, 20.8 % des accouchements en France ont nécessité une césarienne. L'OMS recommande un taux de 15% seulement. 

Rédactrice bien-être spécialisée dans le parenting....
Partagez cet article