Vous êtes ici

Tout sur les règles

Le cycle féminin en 10 questions

1. Que sont les menstruations ?

Les menstruations sont un phénomène naturel et propre à chaque femme. On appelle menstruations ou règles les écoulements sanguins qui surviennent chaque mois chez les femmes, pour une durée allant de 3 à 7 jours. Lorsqu’à la puberté, entre 10 et 16 ans, une jeune fille a ses premières règles, cela signifie que son système reproducteur est arrivé à maturité et que son corps est prêt à accueillir une grossesse. 

Pour mieux comprendre ce phénomène, il faut avant tout comprendre ce qu’est un cycle menstruel. Le cycle menstruel est la période qui va du premier jour des règles jusqu’au premier jour des règles suivantes, il peut être divisé en quatre phases distinctes :

  • La phase folliculaire : durant cette période, des hormones - les oestrogènes - sont produites en quantité de plus en plus importante. Elles provoquent l'épaississement de la muqueuse utérine et une augmentation du nombre de ses vaisseaux sanguins.
  • L'ovulation : un ovule présent dans l'un des ovaires est arrivé à maturité et est expulsé. L'ovule progresse dans la trompe de Fallope vers l'utérus qui est désormais prêt à l'accueillir. A ce moment-là, la quantité d'oestrogènes commence à diminuer dans le corps de la femme.
  • La phase progestative (ou lutéale) : elle se caractérise par la sécrétion de la progésterone. Celle-ci a également pour tâche de préparer l'utérus à l'implantation de l'oeuf, si l'ovule a été fécondé par un spermatozoïde. Pour cela, l'utérus est gorgé de sang, de tissus, de sucre, de protéines…
  • La période des règles ou phase menstruelle : mais si l'ovule n'a pas été fécondé dans les jours qui suivent son passage dans la trompe, le taux de progestérone commence, lui aussi, à baisser. L'ovule non fécondé finit par se dissoudre et le surplus de paroi utérine se détache. L'ensemble est alors évacué sous forme de "sang" vers l'extérieur, en passant par le col de l'utérus et le vagin. 

2. Quelle est la durée d'un cycle menstruel ?

Tout d'abord, le jour où vous avez vos règles correspond au premier jour du cycle. En moyenne, un cycle menstruel dure 28 jours, mais il est possible qu’il soit plus long ou plus court. La durée du cycle varie d’une femme à l’autre.

Certains cycles peuvent être perturbés. Il peut aussi arriver que les règles disparaissent à la suite d’un traumatisme psychologique ou d’une perte de poids importante. En cas de doute, n’hésitez pas à en parler à votre médecin, votre sage-femme ou votre gynécologue.

3. Quelle est la quantité de sang perdue ? 

Le volume de sang qui s'écoule n'est pas très important. Il peut varier, d'une femme à l'autre et d'un cycle à l'autre, avec une moyenne de 5 ml à 25 ml.

4. Quelles sont les différentes protections hygiéniques ?

Lorsque les premières règles arrivent, on se pose rapidement la question : quelle protection hygiénique me conviendra le mieux ? Tampon, serviette ou coupe menstruelle ? Chacun présente des avantages et des inconvénients, à vous de choisir :

  • Le tampon : il est petit, discret et invisible en plus d'être idéal pour les pratiques sportives : les fuites sont généralement évitées. Cependant, le tampon doit être changé en moyenne toutes les 4 à 6 heures, il a tendance à assécher le vagin et peut participer au développement d'un choc toxique (voir question 6).
  • La serviette : elle est plus facile à installer et il existe plusieurs types de serviettes hygiéniques adaptées au flux de l’écoulement. De plus, il est possible de les faire soi-même en coton, elles seront lavables et réutilisables donc économiques et écologiques. Cependant, il faut la changer lorsqu’elle n’absorbe plus, elle peut être la source d’odeurs incommodantes et elle est peu discrète.
  • La coupe menstruelle : c'est un petit récipient souple hypoallergénique ressemblant à un entonnoir. En silicone, en latex ou en thermoplastique élastomère (TPE), elle est utilisée comme protection hygiénique pour recueillir le flux menstruel. Ce qui la différencie des autres protections, c'est qu'elle est réutilisable. La coupelle menstruelle doit être vidée toutes les 12 heures maximum, après nettoyage, et peut être replacée directement.

5. Mes règles sont irrégulières ou en retard, dois-je m'inquiéter ?

Lorsqu'on est jeune et que l'on vient d'avoir ses premières règles (l'âge moyen est de 13 ans), il se peut que les menstruations soient irrégulières. C'est normal, car les cycles sont encore sans ovulation, la maturation physiologique du contrôle hormonal n'étant pas achevée. Cette période peut durer deux ans.
Dans d'autres cas, l'aménorrhée (absence de règles) a de multiples causes. On peut tout d'abord penser à une grossesse, mais également à une anomalie de la muqueuse utérine, à un traumatisme psychologique important, à la prise de certains médicaments, à l'anorexie… Dans tous les cas, il faut avant tout consulter un médecin.

6. Qu'est-ce que l'endométriose ? Comment savoir si l'on en souffre ?

L’endométriose est une maladie chronique, généralement récidivante qui touche 1 femme sur 10, en âge de procréer. Elle se caractérise par un reflux menstruel dans le péritoine. Les règles ne s’évacuent plus uniquement par le vagin. Cette affection peut parfois se produire sans douleurs ni infertilité. Cependant, 10% des femmes en âge de procréer en souffriraient. 

L’endomètre est le tissu qui tapisse l’utérus. Sous l’effet des hormones, l’endomètre s’épaissit en vue d’une potentielle grossesse, et s’il n’y a pas fécondation, il se désagrège et saigne. Ce sont les règles.
Chez la femme qui souffre d’endométriose, ces cellules vont remonter et migrer via les trompes. Le tissu semblable au tissu endométrial qui se développe hors de l’utérus provoque alors des lésions, des adhérences et des kystes ovariens, (endométriomes) dans les organes colonisés. Cette colonisation, si elle a principalement lieu sur les organes génitaux et le péritoine peut fréquemment s’étendre aux appareils urinaire, digestif, et plus rarement pulmonaire.

Elle touche potentiellement toutes les femmes réglées. Et lorsqu’on les interroge, la plupart des femmes atteintes sévèrement par cette maladie se plaignent d’avoir souffert depuis la puberté de douleurs gynécologiques.

> Pour plus d'informations, consultez le site endofrance.org

> Lire aussi notre article : Endométriose : une prise en charge de plus en plus personnalisée

7. Choc toxique : qu'est-ce que c'est ?

Certaines personnes sont porteuses du staphylocoque doré, il est naturellement présent chez 30 à 40% des individus, hommes comme femmes. Cette bactérie n’est normalement pas dangereuse car notre organisme s'immunise naturellement contre elle. Mais porter un tampon de manière prolongée peut entraîner sa prolifération et la production de toxines dangereuses. C'est une mauvaise utilisation du tampon et la présence du staphylocoque doré dans l'organisme qui sont les responsables du syndrome. Les toxines entrent ensuite dans la circulation sanguine et s'attaquent à plusieurs organes, dont le foie, les poumons et les reins.

Maux de tête, poussée de fièvre, douleurs musculaires, vomissements, diarrhées, étourdissements légers... Les symptômes du syndrome du choc toxique peuvent se confondre avec ceux de la gastro-entérite. Cela dépend de l'état de santé général de la personne. En cas de doute, il faut immédiatement enlever le tampon ou la coupe menstruelle. Parlez-en à votre médecin ou allez directement aux urgences si cela vous semble grave.

8. Comment calculer son jour d'ovulation ?

Le premier jour du cycle de la femme correspond au premier jour des règles. Et le dernier jour à celui qui précède les règles suivantes. Quel que soit le nombre de jours entre deux menstruations, les règles arrivent toujours quatorze jours après l'ovulation. En revanche, la durée avant l'ovulation varie.

> Retrouvez votre calendrier d'ovulation prévisionnel ici 

9. Peut-on avoir ses règles et être enceinte ?

L’absence de règles est, souvent, le premier signe de grossesse. Il arrive cependant que des saignements surviennent durant le premier trimestre. On peut alors parler de « règles anniversaire ». Ces saignements ne sont pas des règles et sont très minimes. Ils peuvent être la conséquence d’un décollement du placenta ou de lésions cervicales bénignes après un rapport sexuel. Dans tous les cas, il est préférable de demander l'avis d'un médecin ou d'un gynécologue.

C'est beaucoup plus rare, mais il est tout de même important de parler aussi du déni de grossesse, c’est-à-dire du fait pour une femme enceinte de ne pas avoir conscience de l’être. Si une femme en déni de grossesse prend une pilule contraceptive, celle-ci peut entraîner des règles artificielles. Ces saignements réguliers peuvent donc être pris pour des règles, car ils arrivent toujours à la même date. 

10. A quel âge peut survenir la ménopause ?

Les a symptômes de la ménopause se manifestent de manière différente chez toutes les femmes. Il est fréquent que la période de pré-ménopause s'accompagne de troubles du cycle. La ménopause n’est pas une maladie, c’est un processus physiologique naturel qui marque la fin de la période où la femme peut féconder. La ménopause correspond à la fin de l'ovulation et à l’arrêt définitif des règlesEn moyenne, la ménopause survient vers cinquante ans. L’hérédité peut jouer un rôle important : l’âge auquel les autres femmes de votre famille ont été ménopausées peut donc être considéré comme une indication.
Rédactrice bien-être spécialisée dans le parenting. ...
Partagez cet article