Vous êtes ici

Quoi de neuf

Ce qui va changer pour les familles en 2018

Photo : Pixabay

Mise en place des 11 vaccins obligatoires

Aux vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, s’ajoutent désormais ceux contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons et la rubéole (le ROR), l’hépatite B, la bactérie Haemophilus influenzae, le pneumocoque et le méningocoque C.
Ces vaccins seront indispensables pour l’accès en collectivité (crèche, école…).

> Lire aussi : 7 questions pour comprendre les nouvelles obligations vaccinales.

Prestations familiales 

  • L’Allocation de soutien familial (ASF), qui complète le revenu des parents isolés ne percevant pas de pension alimentaire, sera revalorisée de 6 euros le 1er avril 2018
  • Pour les enfants nés ou adoptés à partir du 1er juillet 2018, les conditions de ressources et montants de l’allocation de base de la Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE), soit 184 euros/mois versés aux parents d’enfants de moins de 3 ans, seront alignés sur ceux du Complément familial. 
  • Augmentation de l'allocation versée pour la garde d'enfant. Le gouvernement a décidé d'étendre la réduction fiscale en cas d’emploi à domicile. Celle-ci se transformera en crédit d’impôt. L’allocation versée pour la garde d’enfant pour les familles monoparentales et modestes va augmenter de 30% à partir du 1er octobre 2018.

> Lire aussi : 30% de plus pour l'allocation de frais de garde d'enfants pour les familles monoparentales.

Les tarifs sociaux de l’électricité et du gaz sont remplacés par le « chèque énergie ».

D’un montant de 150 euros en moyenne en 2018, il sera versé au printemps. Il devrait aider 4 millions de ménages en situation de précarité à payer leurs factures. Ce chèque concerne les ménages avec des revenus annuels de moins de 7 500 euros pour une personne seule et de 16 100 euros pour un couple avec deux enfants. 

Baisse de la taxe d’habitation

En novembre 2018, les couples avec enfant(s) dont le revenu fiscal ne dépasse pas 49 000 euros par an, verront leur taxe d'habitation baisser d'un tiers. Ce ne sont pas les seuls, en tout, 80% des contribuables français pourront bénéficier de cette mesure.
Le changement ne sera réellement palpable qu’à la fin de l’année 2018, au moment de payer la taxe d’habitation. Il sera encore réduit en 2019 pour finalement disaraître en 2020 comme l'a confirmé Emmanuel Macron face au Parlement. 

Une prime de 1 000 euros pour changer de voiture

Votre famille va s'agrandir et vous avez désormais besoin d'une nouvelle voiture ? C'est l'occasion ! En 2018, les automobilistes qui souhaitent vendre un vieux véhicule polluant pour une voiture neuve ou d'occasion récente vont bénéficier d'une prime de 1 000 à 2 000 euros. Cette « prime à la conversion » peut monter jusqu'à 2 500 euros pour l'achat d'un modèle électrique.  

> Lire aussi : Siège auto : ce qu'il faut absolument savoir.

Les cotons-tiges en plastique interdits

Dans le cadre de la loi sur la biodiversité, adoptée au Parlement le 20 juillet 2016, les bâtonnets ouatés en plastique vont disparaître de nos magasins en 2018 : ils ne seront plus disponibles à la vente.  Les cotons tiges font partie des principaux déchets que l'on retrouve sur les plages et dans les milieux aquatiques.

Forfait hospitalier 

En 2018, le forfait hospitalier augmentera de 2 euros par jour pour passer à 20 euros. Cette dépense sera prise en charge par la complémentaire santé des patients qui en disposent.

 

Rédactrice bien-être spécialisée dans le parenting....
Partagez cet article