Vous êtes ici

Enfants multilingues

Quel est l'âge idéal pour apprendre une langue étrangère?

Les parents se posent souvent de nombreuses questions concernant l'apprentissage des langues pour leurs enfants. Certains débutent très tôt, dès le plus jeune âge, tandis que d'autres décident d'attendre que leur enfant commence à parler ou aille à l'école. Que préconisent les spécialistes du langage ? Isabelle Barth O'Neill, chercheuse spécialisée dans la diffusion des langues et auteure de deux blogs, Jeux 2 langues et Multilingual Café, soulève les craintes et fournit conseils et recommandations aux parents pour débuter l'apprentissage des langues, selon les situations, au bon moment.

Instaurer un climat ludique en langues étrangères

Les tout-petits ont de nombreuses facultés auditives et un talent d'imitateur très prononcé. Ils adorent communiquer... C'est exactement tout ce qu'il faut pour débuter l'apprentissage des langues étrangères. Mais comment stimuler son enfant ? Plusieurs moyens sont à votre disposition pour attirer son attention vers les langues :

  • Les jeux : avec des instruments de musique, en groupe avec des enfants de son âge, le jeu permet d'apprendre en s'amusant.
  • Les supports audiovisuels : les enfants raffolent d'images et de sons. Les films, les dessins-animés sont parfaits pour débuter et approfondir une langue étrangère. Ils peuvent se régler sur la langue que l'on souhaite.
  • Les livres : les livres pour enfants peuvent être accessibles à bas prix et permettent aux petits d'apprendre la langue étrangère tout en améliorant aussi leur lecture.

« Les enfants ne confondent pas, ne mélangent pas, n'inversent pas les langues qu'ils connaissent et qu'ils apprennent » explique la spécialiste. « Ils savent différencier chacune d'elles, car elles ont toutes leurs spécificités et leur musicalité ».

Il n'y a pas d'âge pour apprendre une langue

L'apprentissage d'une langue étrangère chez l'enfant se fait à n'importe quel âge selon Isabelle Barth O'Neill. Mais en fonction des parents, de l'environnement et du lieu d'habitation, l'approche des langues se fait différemment.

  • Les deux parents parlent la même langue et habitent dans leur pays d'origine : il est préférable pour les parents d'attendre que l'enfant soit âgé de 1 an et demi, 2 ans. Il sera ainsi plus naturel pour l'enfant d'apprendre une nouvelle langue.
  • Les parents parlent des langues différentes : si l'un des parents ou les deux sont d'origine étrangère, il vaut mieux commencer l'apprentissage de la langue pendant la grossesse. L'enfant s'habitue ainsi à entendre les sonorités des deux langues. Les efforts se poursuivent ensuite après l'accouchement, à la maternité (lire notre article In utero, le foetus se développe en lien avec les émotions de sa mère).
  • Les deux parents parlent la même langue et ont migré ou se sont expatriés : pour habituer l'enfant à son futur pays d'accueil, les parents peuvent commencer la transition en mettant en place des exercices ou des cours avant ou à l'arrivée de l'enfant dans le pays. Ils existent de nombreuses méthodes efficaces pour aider l’enfant à apprendre la langue du pays rapidement sans oublier celle de ses origines. L’enfant ne doit jamais être coupé de la langue de ses parents et les parents doivent continuer à utiliser leur langue, c’est la langue dans laquelle ils auront les meilleures relations possibles avec leurs enfants.

Le petit enfant ne fait aucune confusion entre les langues. Il est capable de différencier les musicalités des langues qu'il apprend. « Il peut arriver cependant que l'enfant parle plus tardivement que la moyenne, notamment lorsqu'il y a deux langues à la maison », indique la chercheuse. « Nous ne parlons pas, pour autant, de retard de langage ou de compréhension. Certains enfants ne prononcent pas un mot en maternelle. Le mutisme prend subitement fin lorsque l'enfant le décide. Nous constatons généralement que l'enfant parle sans confusion les deux langues. Il n'était simplement pas suffisamment prêt à dialoguer. »

Le parent est indispensable dans l'apprentissage d'une langue

Isabelle Barth O'Neill revient sur le rôle majeur du parent dans l'apprentissage d'une langue. « Le parent qui souhaite apprendre à son enfant une langue, peu importe son âge, devra lui-même être confiant et bienveillant. Le comportement positif du parent se répercutera sur celui de l'enfant. Le but n'est pas d'imposer à son enfant une nouvelle langue, mais de lui montrer les multiples facettes de cette langue : sa culture, sa beauté, sa sonorité... L'enfant s'ouvre ainsi au monde qui l'entoure et aux autres. »

Les langues maternelles et d’origine des enfants ne sont pas toujours prises en compte en France

Les langues étrangères ne sont pas suffisamment valorisées dans les écoles selon la spécialiste. L'enseignement des langues étrangères dès l'école maternelle ou primaire doit continuer à être développé.

Le premier contact avec les langues étrangères devrait débuter en crèche. Il existe en Autriche et aux Pays-Bas, des structures de crèches fonctionnant de manière bilingue. Les professionnels de la crèche parlent plusieurs langues. C’est une façon d’accepter la diversité linguistique des parents. Les professionnels reçoivent une formation. À l’école primaire, les enfants devraient avoir la possibilité d’apprendre en utilisant toutes leurs langues, mais ici aussi, il faut que l’enseignant soit formé. Isabelle Barth O’Neill propose d’ailleurs des ateliers à ce sujet.

Des avantages multiples pour l'enfant dans l'aprentissage des langues étrangères

  • Socialement : l'enfant s'ouvre aux autres, à la culture et aux spécificités qu'offrent les langues.
  • Scolairement : le cerveau fonctionne plus vite lorsque l'enfant apprend une ou plusieurs langues. Sa mémoire, sa concentration, sont sollicitées plus que d'ordinaire, développant ainsi plusieurs capacités intellectuelles et zones cérébrales.
  • Pour les enfants atteints d'un handicap : les enfants atteints d'autisme, de mongolisme, de dyslexie peuvent utiliser l'apprentissage d'une nouvelle langue étrangère, comme une thérapie leur permettant de les aider à se sociabiliser et de combler certaines déficiences.

Finalement, l'apprentissage des langues étrangères ne concerne pas seulement les enfants, mais également les parents. D'autres personnes peuvent également avoir un rôle crucial comme les instituteurs, mais aussi les orthophonistes ou les médecins. Cependant, si un problème de santé relatif au son ou à un état psychologique survient chez l'enfant, les professionnels de santé doivent prendre en compte ce plurilinguisme.

Rédactrice et community manager, spécialisée dans le parenting. ...
Partagez cet article