Vous êtes ici

Education

Rentrée 2019 : l'école devient obligatoire dès 3 ans

Photo : Pixabay

L'école maternelle ne doit plus être considéré comme un mode de garde


Compte twitter de l'Education Nationale

L'école maternelle sera donc obligatoire pour tous les petits Français, cette nouvelle mesure qui devra passer par une loi, ne concernera que 26 000 enfants puisqu'aujourd'hui 97% des enfants vont déjà à l'école maternelle.  

« Cette décision traduit la volonté du président de faire de l'école le lieu de l'égalité réelle et une reconnaissance de la maternelle, qui ne doit plus être considérée comme un mode de garde ou une préparation à l'école élémentaire, mais comme une véritable école, tournée vers l'acquisition du langage et l'épanouissement de l'enfant », explique l'Élysée.

L'objectif de ces Assises est de repenser la maternelle pour en faire une véritable « école du langage et de l'épanouissement ». Durant ces deux jours, 400 membres et partenaires de la communauté éducative partagent leurs connaissances de l'école maternelle à travers des conférences et des témoignages. Le président de la République se rendra ensuite dans une école du XIXe arrondissement qui a mis en place un enseignement innovant du langage, un des projet dont devront parler les chercheurs et les experts du développement de l'enfant lors de ces Assises. 

« S’attaquer à la difficulté scolaire à la racine »


Compte twitter d'Emmanuel Macron

Ce sont les mots du ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer pour justifer ce renouveau de l'école maternelle. Car actuellement, 80 % des décrocheurs du système scolaire, c'est-à-dire ceux qui le quitteront à 16 ans sans savoir bien lire, écrire, compter, sont déjà en difficulté au CP. Cette réforme complète la série d'initiatives gouvernementales pour réformer l'éducation en France : la réforme du bac et de la formation professionelle, auquel s'ajoute la volonté d'amélioration de l'accès à l'universié (Parcoursup) ainsi que le dédoublement des classes de CP dans les zones défavorisées.

Pour préparer efficacemennt cette réforme, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer et le chef de l'Etat ont sollicité l'aide du neuropsychiatre et spécialiste de la petite enfance, Boris Cyrulnik. 

Boris Cyrulnik a beaucoup travaillé sur une nouvelle conception de l'éducation et notamment le dédoublement des classes de maternelle. Dans une interview pour le JDD, le neuropsychiatre explique :

« Le premier jour de maternelle, un tiers des élèves, à la suite d’un malheur - deuil, précarité sociale, violences conjugales -, ou simplement d’une évolution plus lente, ont un attachement insécure, qui va les inhiber. Si l’on n’intervient pas, ils développeront des troubles cognitifs et iront grossir le bataillon des mauvais élèves. (...) Réformer l’accueil de la petite enfance implique forcément des dépenses mais les pays qui l’ont fait constatent un excellent retour sur investissement. » 

> Que pensez-vous de cette nouvelle mesure qui rend obligatoire l'école maternelle aux enfants de 3 ans ? Donnez-nous votre avis sur notre page Facebook

Rédactrice bien-être spécialisée dans le parenting....
Partagez cet article