Vous êtes ici

Interview

Isabelle Filliozat : 5 conseils pour devenir un parent bienveillant

Isabelle Filliozat prône la parentalité positive

Depuis quelques années, nous entendons souvent des adjectifs mélioratifs pour parler de l’éducation et de la parentalité. Bienveillante, positive pourquoi cette nécessité aujourd’hui de parler de manière optimiste de l'éducation des enfants ? Pourquoi la qualifier ainsi ? L'harmonie familiale au sein du foyer semble être le but ultime pour un parent. Pourtant, il  n'est pas toujours facile d'y parvenir. Désobéissances, crises à répétition, l'enfant est un électron libre qui grandit et évolue à sa manière. Le parent, dépassé, se voit souvent contraint de subir les caprices et les colères de son enfant. Isabelle Filliozat, psychothérapeute depuis plus de trente ans et auteure du best-seller Au cœur des émotions de l'enfant (éd. JC Lattès), vient en aide aux parents, désireux d'entretenir de bons rapports avec leur enfant. Elle fournit les clés de la parentalité dite positive et des outils pour renouer ce lien unique avec l'enfant. Cinq conseils pratiques et deux vidéos pour comprendre et écouter votre enfant sans vous laisser dépasser par lui. Adoptez la positive attitude !

1re conseil : briser l'image désuète de la parentalité

Isabelle Filliozat a, dans de nombreuses conférences, expliqué l'importance d'un regard bienveillant sur l'enfant. Le parent, déjà adulte, peut ne pas prendre conscience que l'enfant est un être en construction. Leur relation peut alors devenir difficile et incompréhensive. Cette nouvelle forme de parentalité a donc pour objectif de briser progressivement cette ancienne culture éducative, néfaste pour le parent et l'enfant. Hier encore, l'objectif des parents était de réduire les mauvais penchants de l'enfant. Celui-ci était alors perçu comme un être dont les volontés et le comportement étaient foncièrement néfastes. Instaurer des limites, lui imposer des règles et un cadre de vie stricte sont un obstacle à son développement personnel. L'enfant ressent de la honte et de la culpabilité. Mieux vaut donc privilégier une éducation non-autoritaire.

2e conseil : une éducation sans négation

L'enfant est un être en pleine croissance, qui évolue. Il est doté de sentiments et d'émotions. Seul, il ne peut pas exister. Il est un être de relations, au sein duquel le rôle du parent est alors essentiel. Il représente le modèle, le pilier de son éducation. Entre 3 et 6 ans, le cerveau de l'enfant se modifie énormément. Certaines zones sont en formation, modifiant ainsi le comportement de l'enfant. Le parent a alors l'impression que l'enfant "teste" ses limites. Pourtant, comme l'explique Isabelle Filliozat dans cette  vidéo, l'enfant ne recherche pas la provocation et le conflit mais des réponses à ses interrogations. Instaurer une relation de pouvoir occasionnerait une gêne et un dialogue de sourd avec lui. En réalité, il n'y a ni fort, ni faible. L'enfant veut simplement être compris et écouté.

3e conseil : éduquer sans autorité

Il n'est pas toujours évident de comprendre son enfant. Il a été prouvé que les enfants étaient souvent plus agités aujourd'hui que ceux des générations précédentes. Le stress de la vie quotidienne, l'alimentation, sont autant de facteurs qui peuvent rendre nerveux, voir hyperactif. Mais, selon la psychothérapeute, l'autorité sévère et austère n'est pas une solution. Il est crucial aujourd'hui d'en finir :

  • avec les punitions : le parent doit analyser, comprendre puis identifier le problème de l'enfant. Il sera ensuite plus facile de trouver un remède approprié. Il n'existe pas de parents ou d'éducation parfaite, mais connaître son enfant est un excellent pas vers l'éducation bienveillante et de meilleurs rapports.
  • avec les cris : souvent les cris sont instinctifs. Nous n'arrivons pas à trouver les mots ou le ton adéquat alors nous utilisons une voix autoritaire pour faire peur à l'enfant. Ce n'est pas la bonne solution.

Isabelle Filliozat explique, dans cette vidéo, le rôle dégradant de l'autorité et de la supériorité du parent sur l'enfant. Elle propose des solutions pour parvenir à une bonne entente et une harmonie familiale.

La parentalité positive s'accentue donc plutôt vers un dialogue et une entente mutuelle entre le parent et son enfant.

4e conseil : savoir s'écouter et écouter son enfant

Pour s'occuper convenablement de son enfant et lui apporter les meilleurs clés pour s'épanouir, il est nécessaire que le comportement du parent soit positif notamment en :

  • prenant soin de son corps et de son esprit : être reposé, manger sainement, s'oxygéner... Vous pourrez ainsi gérer votre stress et vos émotions. C'est une excellente méthode pour relativiser.
  • obtenant de l'enfant plus de compréhension, sans cris, sans pleurs, sans chantage.
  • améliorant sa communication : trouver les bons mots, savoir réagir positivement et efficacement. Une situation conflictuelle peut avoir une fin heureuse rapidement.
  • se préparant à accueillir les émotions fortes et intenses de l'enfant et essayant de comprendre ce qui se passe dans sa tête.
  • cherchant à développer les émotions et les souhaits de l'enfant en favorisant son autonomie et son estime de soi.

5e conseil : utiliser les bons outils de la parentalité positive

Pour que l'éducation positive fonctionne, certains principes sont à incorporer et à appliquer au quotidien. Très rapidement, l'enfant ne sera plus le même. Plus calme, à l'écoute et patient, les liens seront plus forts et unis. Isabelle Filliozat recommande 4 principes simples à appliquer chaque jour :

  • utiliser des formules positives : le cerveau des enfants, et notamment ceux des 2-3 ans, ne sont pas encore équipés pour comprendre la négation.
  • éviter le non catégorique : en répondant autrement que par non, l'enfant ne sera pas forcément en opposition.
  • avoir des routines : cela crée des repères pour l'enfant et pour l'adulte.
  • donner de l'affection à l'enfant : l'amour n'est pas une récompense mais une nécessité pour l'enfant.
Rédactrice, passionnée par le parenting et spécialisée en publication numérique....
Partagez cet article