Vous êtes ici

Famille

Nos conseils pour des vacances réussies avec les grands-parents

Souvent disponibles et bienveillants, les grands-parents jouent un rôle essentiel dans la vie des petits enfants. Mais quelle place ont-ils dans la famille ? Sont-ils toujours des alliés pour les parents ? Les vacances sont l'occasion de se retrouver en famille... mais pas seulement. Est-il préférable de privilégier des vacances avec ou sans les parents ? Comment gérer les écarts générationnels ? Florence Millot, psychologue et psychopédagogue, fournit les meilleurs conseils pour des vacances avec les grands-parents.

Accepter son rôle de grand-parent

« Les grands parents du XXIe siècle sont bien différents des précédents » explique Florence Millot. « Agés de 50 à 70 ans en moyenne, certains sont encore actifs professionnellement, socialement, tandis que d'autres sont à la retraite. Pour ces derniers, une nouvelle vie s'offre à eux. Vacances, détente, le retraité se considère libre de choisir ses activités et de profiter de son temps comme il le souhaite ». Une question demeure : sont-ils prêts à quitter leur quiétude pour recevoir leurs petits enfants pendant les vacances ? Souhaitent-t-ils accorder une attention toute particulière à leurs petits enfants comme ils l'ont fait avec leurs propres enfants ? La psychologue insiste également sur le comportement plus agité des enfants d'aujourd'hui. Comment s'occuper d'eux lorsqu'on est plus âgé ? (Lire également notre article Enfant hyperactif ou simplement (trop) agité ?)

Faire le deuil de son rôle de parent pour devenir un grand-parent

L'autre difficulté que nombreux parents rencontrent est la volonté de certains grands-parents à vouloir s'immiscer dans la vie et l'éducation des petits enfants. La fameuse phrase « Et tu devrais faire ceci... » peut irriter beaucoup de parents. Pour que les relations soient agréables, il est important que chaque rôle au sein de la famille soit respecté et non substitué en trouvant sa place. Florence Millot insiste sur « l'importance, pour le grand-parent, est de faire le deuil de son rôle de parent pour accepter son nouveau rôle ».

Anticiper les conflits pour les éviter

Il est préférable d'anticiper les éventuels conflits. Dans certaines familles, tout se passe à merveille car chacun a trouvé sa place. Pour d'autres, les rôles sont juxtaposés. Comme l'explique la psychologue : « il ne peut y avoir deux chefs ». Mieux vaut adopter un comportement plus neutre, et mettre en place des règles pour les vacances afin de favoriser une bonne entente : 

  • en privilégiant une période de courte durée pour des vacances en famille ou une journée de temps en temps, préalablement validée par tous.
  • en alternant entre centre de loisirs, aller chez les grands parents et rester à la maison : l'enfant pourra ainsi faire de nombreuses rencontres et découvertes.
  • en inscrivant son enfant en colonie de vacances : l'enfant ne doit pas être au centre des tensions. En isolant l'enfant, vous le protégez des conflits.

Une séparation parfois difficile pour l'enfant

L'enfant, encore jeune, n'est pas forcément prêt à une séparation avec ses parents. Il est donc nécessaire de le rassurer en le préparant en amont de cette séparation grâce à des mots simples, en lui expliquant que ce n'est que temporaire, que ses grands-parents vont bien s'occuper de lui (Lire aussi notre article Comment gérer les séparations du quotidien avec son enfant?) et qu'il va faire beaucoup d'activités. L'enfant se sentira rassuré pour partir en vacances.

Des vacances chez les grands parents: l'occasion de nouer des liens et de s'amuser

La psychologue insiste sur le fait que « les grands-parents ont une écoute et un accueil différent des parents ». Occupés, souvent stressés par leur travail, les parents n'ont pas forcément autant de temps à accorder à leur enfant que les grands-parents, à la retraite. L'enfant, en vacances chez eux, pourra donc discuter plus facilement, car on lui laissera le temps de s'exprimer. Des problèmes à l'école, des angoisses, des inquiétudes peuvent être confiées plus facilement aux grands-parents. En général, les grands-parents aiment eux aussi, « raconter leurs souvenirs et ce que faisait papa ou maman quand il était petit ». Chez eux, c'est aussi l'occasion de faire des activités différentes de celles à la maison et souvent un moment où les enfants sont particulièrement chouchoutés. Autant en profiter !

Le dilemme des grands-parents : trouver des activités pendant les vacances

La plus grande préoccupation des grands-parents est de trouver des activités pour occuper leurs petits enfants. Avant 5-6 ans, le chien, la piscine gonflable et le jardin sont suffisants (Lire également notre article Ludiques et didactiques: les cahiers de vacances ont tout pour plaire). Plus vieux, les enfants demandent un intérêt particulier, plus poussé et aussi plus fatiguant. Rollers, trottinette, parcs d'attractions, visites chez les copains, les activités ne sont plus les mêmes et demandent des efforts considérables aux grands-parents. Il faut donc savoir s'adapter au rythme de vie de chacun lorsqu'on est en vacances, celui de l'enfant mais aussi celui des grands-parents. C'est un équilibre qui se trouve en alternant par exemple des activités dynamiques et des activités plus calmes. C'est aussi un grand plaisir pour l'enfant de construire une maquette d'avion avec papi ou alors de jardiner avec mamie.

Si le grand-parent a accepté son rôle et qu'il est heureux de recevoir ses petits-enfants, vous n'avez aucun souci à vous faire. Papi et mamie mais aussi l'enfant, passeront un agréable moment.

Rédactrice et community manager, spécialisée dans le parenting. ...
Partagez cet article