Vous êtes ici

Santé

Bouger, bouger, bouger : les nouvelles recommandations de la Société canadienne de physiologie en faveur de l'exercice chez les enfants

Photo : Unsplash.com

Pourquoi les enfants bougent-ils moins qu'avant ?

On pourrait croire que les écrans sont les premiers responsables de la sédentarité des enfants, cependant ce ne sont pas eux les responsables, mais bien l'utilisation que l'on en fait. Les parents doivent prendre conscience que laisser un enfant de moins de 5 ans devant la télévision et ce, durant plusieurs heures, est loin d'être bénéfique pour sa santé et son développement. Nous rappelons également, qu'il est fortement déconseillé de laisser un enfant de moins de trois ans devant la télévision, à cet âge-là, l'enfant doit développer ses sens et sa motricité. De plus, les écrans et ce qu'ils diffusent n'auront que peu de sens pour lui. 

> Lire aussi notre article : 3-6-9-12 : les conseils de Serge Tisseron sur l'usage des écrans par les enfants selon leur âge.

Il est plus dangereux de laisser son enfant devant la télévision que de le laisser faire du vélo

Aujourd'hui, de plus en plus de parents trop protecteurs considèrent que les activités physiques ou sportives présentent trop de risques. Par exemple, le vélo, le skate, rentrer à pieds seul chez soi... Tous ces comportements qui, autrefois ne posaient pas de problèmes, sont aujourd'hui devenus des sources de risques potentiels, l'enfant peut se perdre ou se blesser... Les parents favorisent la sédentarité de leurs enfants, en ne les autorisant pas à s'autonomiser dans une activité physique. Une petite chute à vélo fera moins de mal à un enfant que des heures passées devant un écran !

> Lire aussi notre article : Sécurité de l'enfant : comment bien le protéger à vélo ?

Quelles sont les conséquences pour leur santé ?

Pour les tout-petits, le fait de passer plus de deux heures par jour devant des écrans pourrait avoir des effets néfastes sur leur santé, leur développement et leur éducation.
Les conséquences principales de ce mode de vie, sont un développement cognitif réduit et une prise de poids plus conséquente chez les jeunes enfants. Ce dernier point est important si l’on considère l'augmentation du surpoids et de l’obésité chez les tout-petits, en particulier dans les pays les plus développés. Il est donc important de limiter le temps qu’ils consacrent aux activités sédentaires chez eux, et d'encourager les parents à les éloigner des écrans et de cette activité passive. Des résultats scientifiques suggèrent que la sédentarité devant un écran peut retarder ou limiter le développement cognitif sur le langage et le vocabulaire. Les enfants de moins de cinq ans ne devraient pas être sédentaires plus d’une heure à la fois, sauf lorsqu’ils dorment. Cette recommandation inclut toutes les situations où l’enfant est très peu actif.

Quelles recommandations pour quel âge ?

Les nouvelles Directives canadiennes en matière de mouvement sur 24 heures pour la petite enfance (0 à 4 ans) montrent la relation importante qui existe entre le sommeil, le comportement sédentaire et l’activité physique des enfants. Elles recommandent des durées quotidiennes pour chacune de ces activités sur une période de 24 heures.

Pour les enfants de moins d'un an :

  • L'enfant doit être physiquement actif, par l’entremise de jeux interactifs au sol. Pour ceux qui ne se déplacent pas encore, cela inclut au moins 30 minutes, réparties pendant la journée, de temps passé sur le ventre lorsque l'enfant est éveillé.
  • Il doit toujours dormir sur le dos, entre 14 à 17 heures de sommeil (pour les 0 à 3 mois) et de 12 à 16 heures de sommeil (pour les 4 à 11 mois), incluant les siestes.
  • Votre bébé ne doit pas être immobilisés pendant plus d’une heure à la fois (par exemple, dans une poussette ou une chaise haute). Passer du temps devant un écran n’est pas recommandé. Pendant les périodes de sédentarité, les personnes qui prennent soin d’eux sont encouragées à lire un livre avec eux ou à leur raconter des histoires.

Pour les enfants âgés de 1 à 2 ans :

  • Au moins 180 minutes d’activités physiques, réparties au cours de la journée sont nécessaires. Ces activités peuvent être de type et d’intensité variés, comprenant du jeu énergique.
  • Les recommandations sont de 11 à 14 heures de sommeil de bonne qualité, incluant les siestes, avec des heures de coucher et de lever régulières.
  • L'enfant ne doit pas être immobilisé pendant plus d’une heure à la fois ou rester en position assise pendant des périodes prolongées. Pour les tout-petits de moins de 2 ans, passer du temps sédentaire devant un écran n’est toujours pas recommandé. 

Pour les enfants âgés de 3 à 4 ans :

  • Au moins 180 minutes d’activités physiques variées, réparties au cours de la journée, dont au moins 60 minutes de jeu énergique. Bouger plus, c’est encore mieux !
  • 10 à 13 heures de sommeil de bonne qualité, qui peuvent inclure une sieste, avec des heures de coucher et de lever régulières.
  • L'enfant ne doit pas être immobilisé pendant plus d’une heure à la fois, par exemple dans une poussette ou un siège de voiture. Le temps sédentaire passé devant un écran devrait être limité à une heure maximum. 
Rédactrice bien-être spécialisée dans le parenting. ...
Partagez cet article