Vous êtes ici

Réponse d'expert

Je suis un papa qui a l'impression d'être mis à l'écart de sa fille

Réponse d'expert
, Coach   | Toutes ses réponses | Sa bio
Olivia Phélip est coach professionnelle certifiée. Elle accompagne notamment les pères et les mères dans leur chemin de parentalité. Elle est aussi directrice éditoriale chez Horay....

Bonjour Marc. Votre question est particulièrement émouvante. On sent votre colère et votre frustration. Mais aussi tout l'amour que vous portez à votre fille.

L'amour paternel, fondamental pour l'équilibre de l'enfant

On parle souvent de l'amour maternel, mais pas assez de l'amour paternel. Je me dis que votre petite Lea a beaucoup de chance d'avoir un papa qui veut jouer un rôle actif à ses côtés ! Mais comme vous l'avez compris, les traditions ont la vie dure. Votre compagne reproduit probablement un schéma qu'elle a connu chez elle. Elle pense être plus à même de s'occuper du bébé. D'autant que comme vous le soulignez, elle a allaité votre fille pendant 6 mois. Il vous a été donc plus compliqué de jouer un rôle dans ce contexte, qui favorise le lien privilégié avec la mère. Il est dommage que vous ayez attendu aussi longtemps pour réagirCar, c’est tout de suite qu’il eût été préférable d’agir, plutôt que d’attendre le moment où vous arrivez à bout. Votre femme ne s’est probablement même pas renduecompte de votre désir, ni n’a eu l’impression de vous « priver » de quelque chose.  

Expliquer à la mère le rôle actif que vous souhaitez jouer auprès de votre fille

Donc, la première chose à faire est certainement de parler avec votre compagne. Non pas pour vous fâcher, mais pour lui dire combien vous aimez votre fille et combien vous souhaitez participer à son éducation. Afin de ne pas vous laisser déborder par l’émotion, réfléchissez aux différents objectifs. Quand et comment souhaiteriez-vous vous occuper seul de votre fille : lui donner le bain ? Le repas ? Aller au parc ? N’hésitez pas à lister les choses que vous aimeriez faire. Plus votre demande sera précise, plus elle aura de chance d’être comprise. Comme votre compagne semble craindre de « déléguer », vous pouvez peut-être aussi la rassurer en lui demandant de vous montrer comment elle pense que les choses doivent se faire, selon ses critères. Acceptez qu’elle soit vote « guide » : après tout c’est elle qui s’occupe de votre fille depuis deux ans…

Le bébé comme enjeu du couple, un scénario très toxique

A moins qu’il ne se passe une sorte de compétition entre elle et vous, avec l'enfant comme enjeu. Ce qui serait très toxique pour Lea. Il est important que votre couple retrouve sérénité et confiance mutuelles. Car, vous évoquez tout de même l’éventualité d’un divorce comme solution limite. Une hypothèse extrême. La naissance a sûrement perturbé votre relation de couple. Rassurez-vous, ces crises sont fréquentes. Une naissance bouleverse tant de repères dans une vie ! Et, je vais vous surprendre : derrière les réticences de votre compagne, est-ce que ce ne serait pas une autre demande ? Et si c’était d’elle dont elle aimerait aussi que vous exprimiez le désir de vous "occuper" ? Peut-être que quand vous voulez vous occuper de votre fille, vous lui donnez l’impression qu’elle n’existe pas ? Un renforcement des liens du couple vous aiderait sûrement à mieux exister dans la famille.

Le père aide à ce que la mère se détache du bébé

De toute façon, votre compagne va devoir petit à petit accepter de déléguer. Avec vous, comme avec d’autres, car elle ne pourra pas indéfiniment être omniprésente. Votre fille a déjà deux ans. Si elle ne va pas déjà à la garderie, elle ira probablement à l’école l’année prochaine. De plus, votre femme va peut-être reprendre une activité. Votre rôle en vous rapprochant de Lea sera aussi d’aider votre femme à se détacher de votre fille, ce qui leur sera certainement profitable à toutes deux. Quant à vous, vous vous sentirez davantage reconnu dans votre rôle de père. Mais, rassurez-vous, votre fille sait très bien qui est son papa. Et plus vite que vous ne l’imaginez, elle saura exprimer elle-même ce qu’elle souhaite faire et avec qui : votre femme comme vous-même, serez même peut-être dépassés ! 

Partagez cet article