Vous êtes ici

Réponse d'expert

Enceinte, on a décelé une fente labio-palatine sur mon bébé lors d'une échographie, quels sont les risques ?

Photo : Pixabay
Réponse d'expert
, Gynécologue-obstétricien   | Toutes ses réponses | Sa bio
Adrien Gaudineau est Praticien Hospitalier au sein du Pôle de Gynécologie-Obstétrique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Il est plus particulièrement investi dans la prise en charge des...

Chère Madame,

Ne cherchez à vous renseigner sur internet !

Dans un premier temps, évitez d'aller trop sur internet (même si c'est plus facile à dire qu'à faire): vous ne trouverez pas les réponses à votre cas particulier et vous y verrez tout un tas d'horreurs. Retenez une chose, l'humain a tendance à n'écrire que quand il est insatisfait. Quand tout va bien, on a tendance à ne pas le dire. Du coup sur internet, tout est biaisé vers le mauvais. 

Une fente labio-palatine, qu'est-ce que c'est ?

Alors voilà, une fente labio-palatine correspond à un défaut de fermeture au moment de la formation de la face. Les formes de fente sont très variables : elles peuvent intéresser un seul côté ou les deux, ne toucher que la lèvre ou englober aussi un trou dans l'arcade dentaire jusqu'au palais. Chaque cas est différent.

La chirurgie réparatrice

Pour corriger ce défaut, la chirurgie a fait d'énormes progrès techniques et esthétiques. De façon très générale, on ne corrige pas la fermeture immédiatement à la naissance, sauf cas exceptionnels, mais dans un second temps quand le bébé a plus de force et qu'il a pris du poids. L'important est que le bébé puisse manger et que la fente ne le gène pas dans cette fonction. Certaines prothèses peuvent aider pour combler le vide en attendant la chirurgie, et ainsi éviter les fausses routes (le lait peut risquer de passer dans les poumons).

Une fois la chirurgie effectuée, les résultats sont impressionnants : on ne voit plus rien.

Attendez le rendez-vous avec le chirurgien pédiatrique qui s'occupera de votre enfant. Il répondra de façon adéquate à votre situation. En attendant, pas d'internet !

Bon courage pour la suite.

 

Partagez cet article