Vous êtes ici

Choisir ou ne pas choisir

Accouchement : peut-on demander à le déclencher ?

En quoi consiste le déclenchement de l'accouchement ?

Quand on déclenche l’accouchement, on donne des médicaments qui font venir les contractions avant que celles-ci ne surviennent spontanément, le but étant d’accoucher plus vite que la nature ne l’aurait voulu. Le déclenchement est une des pratiques obstétricales les plus fréquentes depuis ces 40 dernières années avec une fréquence en constante augmentation (20% en 2003 et 23% en 2010, en attendant les chiffres nationaux de 2016).

Déclenchement ou césarienne ?

Les raisons de déclencher peuvent être nombreuses. Chaque fois que la grossesse doit être raccourcie pour des raisons médicales, les médecins se posent la question de déclencher ou de faire une césarienne en évaluant les bénéfices et les risques de chaque solution dans la situation donnée.

Des raisons de pathologie peuvent entraîner un accouchement déclenché

Si le déclenchement a mauvaise presse, c’est bien parce qu’on l’utilise en général dans des situations de pathologie. L’impression qu’il provoque plus de complications que de bénéfices est souvent plus en lien avec la pathologie qui a fait déclencher le travail que le déclenchement en lui-même.

Il est probable que le déclenchement à terme, dans de bonnes conditions, là où la quantité de médicament pour déclencher n’est pas très importante, ait un meilleur pronostic, tant pour l’enfant que pour le succès de la procédure.

L'accouchement « de convenance », à réaliser en fin de terme

En dehors des indications médicales, il arrive qu'il soit envisagé un déclenchement de l’accouchement dit « de convenance » lorsque la maman est proche du terme et que le col de l’utérus est déjà raccourci ou même un peu dilaté. Cetet décusion n'est pas appropriée, sans raison médicale, lorsque l’on se trouve loin du terme et que le col ne s’est pas modifié. C’est d’ailleurs une recommandation du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français (CNGOF) et de la Haute Autorité de Santé (HAS). L'accouchement de convenance n'est donc en soi pas recommandé.

> Lire aussi nos articles :
, Gynécologue-obstétricien
Adrien Gaudineau est Praticien Hospitalier au sein du Pôle de Gynécologie-Obstétrique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Il est plus particulièrement investi dans la prise en charge des...
Partagez cet article