Vous êtes ici

Garder la forme

Quels sports pratiquer pendant la grossesse?

Une activité en douceur est conseillée pendant la grossesse. Fotolia

Le repos, mauvais pour la grossesse

Le maintien d’une activité physique raisonnable est toujours conseillé pendant la grossesse. Les dernières recommandations du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français mettent à mal le repos au lit ! Et tordent le cou à l'idée que le repos serait souhaitable pour la femme enceinte. Dans la plupart des études scientifiques publiées, le repos n’est en effet pas associé à une diminution de la prématurité, même si le col de l’utérus est raccourci. Pour couronner le tout, le repos au lit prolongé pendant la grossesse est associé à un risque augmenté de complications (comme la coagulation des veines dans les jambes : la phlébite).

Le sport est recommandé scientifiquement

Plus encore, selon les dernières recommandations scientifiques, la pratique d’une activité sportive régulière pendant la grossesse n’augmente pas le risque d’accouchement prématuré. En raison de ses bienfaits, l’activité sportive modérée et régulière est recommandée chez les patientes présentant une grossesse normale. Si la marche (30 minutes au moins par jour), la natation (bénéfique pour le dos) ou la gymnastique d’entretien sont des activités à encourager, il faudrait mieux pratiquer avec prudence certaines activités comme le ski, le vélo, l’équitation, les sports d’endurance.

Du sport modérément

Cependant, il y a sport et sport. Certains présentent en effet des risques traumatiques maternels, d’autres peuvent avoir des conséquences pour le fœtus : les sports de contact, les sports violents, les jeux de raquette énergiques, certains sports aquatiques avec risque important de traumatisme abdominal, de chute et de contraintes sur les articulations, sont contre-indiqués. La plongée sous-marine en bouteille est également contre-indiquée, à cause des accidents de décompression.

Et quid de la libido pendant la grossesse ?

Même s'ils ne représentent pas un sport à proprement parler, les rapports sexuels correspondent à une activité physique. Certains parents s'en inquiètent. La réponse est qu'il n'y a pas de contre-indication physiologique en général. Pendant la grossesse la sexualité est liée au désir... aussi variable qu’en dehors de celle-ci. Pas de règle donc. Certaines femmes, stimulées par les hormones de la grossesse éprouvent une libido plus intense qu’avant leur grossesse et en sont surprises. D’autres se figent dans une protection quasi-phobique de leur enfant dès la grossesse connue. Il en va d’ailleurs de même des compagnons dont certains, de peur de nuire à leur enfant, ne s’approchent plus de leur femme dès qu’ils la savent enceinte.

Des rapports sexuels pendant la grossesse, dangereux pour le foetus ?

A la question de savoir si les rapports sont dangereux pour la grossesse et pour l’enfant, la réponse est clairement négative en l’absence de pathologie. Le fœtus est bien protégé dans l’utérus et le col est une barrière hermétique à tout ce qui peut se passer dans le vagin. Ce n’est que lorsque le col est dilaté de façon pathologique au cours d’une menace d’accouchement prématuré que les rapports peuvent devenir contre-indiqués. De même lorsque le placenta s’insère partiellement sur le col : le placenta praevia peut entraîner des saignements après un rapport et il est alors préférable de les éviter, de même quand les membranes sont rompues et qu’on se trouve proche de l’accouchement. En dehors de ces trois cas, il n’y a pas de risque à avoir des rapports pendant la grossesse.

Conclusion : enceinte, n'arrêtez pas le sport, restez en mouvement. De la marche, de la natation, des activités spécialement concçues pour les femmes enceintes sont recommandés : tout ce qui contribue au bien-être de la femme enceinte est bon pour elle et pour son bébé. Mais en ce domaine comme en d'autres, il faut faire preuve de bon sens et éviter les excès. 

Consultez le profil d'Adrien Gaudineau et posez lui une question gratuitement !

, Gynécologue-obstétricien
Adrien Gaudineau est Praticien Hospitalier au sein du Pôle de Gynécologie-Obstétrique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Il est plus particulièrement investi dans la prise en charge des...
Partagez cet article