Vous êtes ici

Grossesse gémellaire

Qu’est-ce qui change quand on attend des jumeaux ?

Les grossesses de jumeaux se déroulent le plus souvent normalement, mais nécessitent une surveillance rapprochée en raison de certains risques augmentés, comme l’hypertension artérielle, le retard de croissance des bébés et surtout l’accouchement prématuré. Les consultations médicales sont par conséquent plus nombreuses, en particulier les échographies qui sont réalisées de façon mensuelle (au lieu des trois habituelles pour les grossesses uniques).

Les signes qui doivent vous alerter

Il est important d’être vigilant quant à certains signes d’alerte :

  • contractions utérines régulières
  • maux de tête
  • vision de mouches devant les yeux
  • bourdonnements dans les oreilles (pouvant être en lien avec une hypertension artérielle)

Si vous ressentez certains de ces symptômes, il est préférable de consulter sans tarder. En raison du risque d’accouchement prématuré, il est conseillé à la femme enceinte de se reposer. Un arrêt de travail pourra parfois être prescrit dès le 6ème mois de grossesse, voire même plus tôt.

Tous les jumeaux ne sont pas les mêmes

Il existe différents types de jumeaux :

  • les jumeaux qui partagent un seul placenta (et qui peuvent être dans une seule poche des eaux ou dans deux poches distinctes)
  • les jumeaux qui ont chacun leur placenta (et qui sont forcément dans deux poches distinctes)

Dans le cas des jumeaux avec un seul placenta, la surveillance échographique sera réalisée encore plus fréquemment (tous les 15 jours), en raison du risque de communications entre les vaisseaux des deux jumeaux au niveau du placenta. Cela peut entraîner un excès de liquide amniotique dans la poche de l'un, alors que l’autre n’en n’a quasiment plus. C’est ce qu’on appelle le syndrome transfuseur-transfusé. Il est important de consulter, si le volume du ventre augmente rapidement de taille, cela peut parfois être en lien avec cet excès de liquide amniotique.

Et l’accouchement ?

Un accouchement par les voies naturelles est envisageable et dépend principalement de la position des bébés l’un par rapport à l’autre, en particulier celle du premier à sortir. Toutes les positions peuvent se voir :

  • les deux bébés ont la même position (tête en bas, ou les fesses ou les pieds en bas)
  • les deux bébés sont tête-bêche (le premier bébé a la tête en bas et le deuxième les fesses ou les pieds en bas, ou l’inverse).

En cas de présentation du siège du premier bébé, certaines équipes obstétricales recommandent la réalisation d’une césarienne avant que le travail ne se mette en route.

En cas de présentation la tête la première, l’accouchement du premier bébé se déroule comme celui d’une grossesse unique.

En fonction des habitudes de l’équipe obstétricale et de la position du deuxième jumeau, celui-ci peut être accouché là aussi de façon classique, après avoir rompu la poche des eaux (s’il en a une distincte), ou encore être tiré par les pieds.

Évidemment, dans tous les cas, l’accouchement nécessite la présence d’une équipe médicale deux fois plus nombreuse (c’est logique) que lors d’un accouchement unique. L'accouchement mobilisera toute une équipe obstétricale, de façon à ce que celle-ci puisse prendre la bonne décision selon le positionnement des bébés dans le ventre.

>Plus d'informations sur les grossesses de jumeaux dans J'attends un enfant de Laurence Pernoud.

, Gynécologue-obstétricien
Adrien Gaudineau est Praticien Hospitalier au sein du Pôle de Gynécologie-Obstétrique des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg. Il est plus particulièrement investi dans la prise en charge des...
Partagez cet article