Vous êtes ici

Spécial Saint Valentin

5 questions de parents sur la sexualité pendant la grossesse

Sofia, 28 ans : « Enceinte de 5 mois, je suis complexée par mon corps qui se transforme et je n'ose plus faire l'amour alors que mes sentiments pour mon conjoint sont inchangés. Que faire ? »

Nathalie Giraud Desforges : "Ne plus oser" ne veut pas dire "ne plus avoir envie". Il semble donc qu'un censeur moral se soit mis en place et vous fasse craindre le jugement de l’autre. De quoi avez-vous peur ? De quelle forme de rejet vous sentez-vous victime ? Parfois, ce sont les mots maladroits du compagnon sur votre physique qui change, des remarques d'amis ou de parents qui peuvent malheureusement blesser.

Mettre des mots sur vos peurs vous permettra d'identifier la cause de votre refus de faire l'amour. Je vous conseille également de discuter avec votre conjoint, de le rassurer sur votre amour, mais aussi d'évoquer vos craintes à propos de votre corps qui change et votre probable sentiment de ne plus être assez "attirante" pour lui. En dénouant la situation par le dialogue, vous vous rendrez vite compte que vos appréhensions étaient infondées et que vos interprétations ont pris le pas sur la réalité. Faites-vous confiance et lancez-vous dans une discussion avec le futur papa, je suis certaine qu'il trouvera les mots pour vous rassurer.
 

Pierre-Michel, 31 ans : « Depuis que ma compagne est enceinte, je ne sais pas pourquoi, je redoute de lui faire l'amour : j'ai peur de faire mal au fœtus »

Nathalie Giraud Desforges : Rassurez-vous, votre bébé est bien protégé, entouré par le liquide amniotique qui l'isole du monde extérieur. La pénétration ne peut pas le blesser ou le heurter. Aussi, sauf contre-indication du médecin, il n'y a pas de restrictions à avoir sur les rapports sexuels pendant la grossesse. Toutes les positions sont possibles du moment qu'elles ne font pas mal à votre conjointe et qu'elles lui sont confortables. La grossesse est également le moment idéal pour se lancer dans les positions de la cavalière, de la cuillère ou encore des ciseaux. 

D'autre part, je vous invite à réfléchir sur ce qui vous fait peur dans le fait de faire l'amour à votre femme enceinte : peut-être pensez-vous que cela n'est pas "moral" et que votre conjointe est désormais mère avant d'être une amante ? En essayant de mettre le doigt sur ce qui vous fait peur, vous ouvrirez la porte à une solution et au dialogue avec elle. Au besoin, n'hésitez pas à consulter votre médecin ou bien un sexologue.
 

Anna, 33 ans : « Depuis le début de ma grossesse, je n'ai plus envie de faire l'amour et mon mari ne comprend pas pourquoi »

Nathalie Giraud Desforges : Pas de panique, ce sentiment de perte de libido est normal et beaucoup de femmes le traversent aussi. En effet, la période de la grossesse est un moment où l'on est tourné vers soi, vers son ventre. C'est une introspection merveilleuse mais qui peut parfois couper les femmes enceintes de leur relation amoureuse avec le futur papa. C'est pourquoi il faut bien faire la différence entre se tourner vers soi et couper complètement le lien à l'autre.

Il ne faut absolument pas vous forcer à avoir du désir si ce n'est pas le cas, mais vous pouvez tenter un rapprochement plus sensuel avec votre compagnon, comme le massage (avec des huiles de massage bio et sans huiles essentielles), des caresses, de longs préliminaires, des balades main dans la main, une douche partagée... En partageant ces petits moments de tendresse à deux dans la joie d'attendre un enfant, votre couple s'en trouvera renforcé.
Le futur papa se pose évidemment des questions sur votre désir et le rassurer sur votre amour est également important : vous pouvez lui dire que vous l'aimez tout autant, mais que pour le moment, vous êtes tournée vers autre chose et que le désir reviendra naturellement.

Typhaine, 36 ans : « Enceinte de 3 mois, les rapports sexuels avec mon conjoint sont douloureux, que faire ? »

Nathalie Giraud Desforges : Il est essentiel de déterminer la cause de cette douleur : est-ce un problème de lubrification, de manque de préliminaires, d’éventuelles infections vaginales, de prise de médicaments ou encore de positions mal adaptées au stade de la grossesse ? Toute indication de douleur est à prendre en compte et n’est pas anodine : je vous conseille d’en parler à votre conjoint afin de stopper toute position douloureuse et de consulter votre gynécologue au besoin.

La grossesse entraîne des changements physiques mais aussi psychologiques et il faut du temps pour apprivoiser ce nouveau corps. Peut-être ne vous sentez-vous pas encore suffisamment prête pour vous ouvrir entièrement à votre conjoint et avez besoin de vous tourner un peu vers vous ? Prenez le temps de réfléchir à la cause de ces douleurs et surtout, ne restez pas dans le silence.

Marine, 27 ans : « Quelles sont les positions sexuelles adaptées à la grossesse ? »

Nathalie Giraud Desforges : Dans le cadre de la sexualité pendant la grossesse, sachez que tout peut être expérimenté du moment que vous êtes à l’aise et satisfaite. C’est la période propice pour découvrir de nouvelles zones érogènes et se laisser aller à de nouveaux plaisirs à deux, mais aussi toute seule.

Durant ces neuf mois, vous êtes la reine et vous pouvez prendre des initiatives en découvrant (ou redécouvrant) la position de l’amazone, par exemple. Concernant votre partenaire, n'hésitez pas à le rassurer sur le fait qu’il ne va pas faire de mal au bébé et que vos attentes sur le plan de la libido sont désormais légèrement modifiées. Si certaines positions de « face à face » avec votre ventre le mettent mal à l’aise, n’hésitez pas à tester celle de la cuillère, de la cowgirl ou encore des ciseaux.

La sexualité pendant la grossesse : un terrain nouveau à explorer pour Nathalie Giraud Desforges

"La grossesse est le moment parfait pour redécouvrir sa sexualité. Le corps change et les habitudes aussi… Si le projet bébé s’inscrit pleinement dans un projet de couple, les relations sexuelles peuvent devenir un moment de partage et de tendresse plus que de coït et de pénétration. Les préliminaires ont toute leur place et les façons de faire l’amour évoluent considérablement… La femme enceinte découvre son corps différemment, notamment via des massages du périnée, des petites et des grandes lèvres. Cette initiation à une sensualité différente ouvre de grandes possibilités !"

Merci à Nathalie Giraud Desforges, sexothérapeute et thérapeute de couple. Son site internet nathalie-giraud.fr

Journaliste spécialisée dans l'univers parental....
Partagez cet article