Vous êtes ici

Grossesse

Enceinte au travail : en parler avec mes collègues ou pas ?

Photo : Pixabay

Quand et comment annoncer sa grossesse ?

Tout d'abord, l'annonce de la grossesse permet d'être protégée par la loi. Ainsi, selon le Code du Travail, une femme enceinte ne peut être licenciée (sauf cas de faute grave) jusqu'à 4 semaines après la naissance.

Ensuite, annoncer votre grossesse au plus tôt vous permettra généralement de mieux concilier vies professionnelle et personnelle. On conseille toujours d'attendre la 12ème semaine de grossesse (14 SA) et la fin de la période à risque de fausse couche. Une fois ce délai passé, mieux vaut annoncer sa grossesse au plus vite pour s'éviter un stress inutile (et potentiellement préjudiciable au bébé) et voir avec son employeur comment ses conditions de travail peuvent être améliorées (télétravail, aménagements d'horaires, etc.).

Ne pas trop retarder l'annonce de votre grossesse, évitera que votre employeur n'apprenne la nouvelle par une autre personne. L'annoncer soi-même avant que cela ne se remarque par votre ventre arrondi, c'est montrer que vous souhaitez organiser le travail au mieux avant et après votre départ en congé maternité. C'est le meilleur moyen d'instaurer un dialogue clair et responsable pour les mois à venir. Choisissez le bon moment et préparez votre discours pour répondre aux éventuelles questions de vos collègues, votre boss ou vos employés. « Quand est-ce que tu commences le congé maternité ? Et pour combien de temps ? ... »

> Lire aussi notre article : Quand et comment annoncer sa grossesse au travail ?

Prévoir et anticiper son absence

Rassurez vos collègues et vos clients, que vous soyez employée ou patronne : vous allez assurer vos missions jusqu'à votre départ en congé maternité. Continuez à proposer des projets pour votre retour, après le congé maternité, pour montrer votre envie de continuer à travailler dans l'entreprise. 

Evoquer tout de suite la période de votre congé maternité à venir et la réorganisation des tâches et des activités au sein de l'équipe. C'est une bonne façon pour vous de rester aux commandes, de montrer que vous vous projetez toujours dans entreprise après votre accouchement.

Pendant votre congé maternité, votre employeur ne peut, à aucun moment, vous demander de venir travailler. Cependant, rien ne vous empêche, si vous le souhaitez, de garder contact avec vos collègues et de suivre à distance ce qui se passe dans l'entreprise. Vous pouvez, par exemple, déjeuner avec eux, envoyer un faire-part de naissance, passer un coup de fil de temps en temps, surtout si vous avez un poste de responsable. Garder un contact avec votre travail est une bonne solution pour faciliter votre retour au sein de l'entreprise.

Ralentir le rythme et prendre soin de soi

La grossesse est une période pendant laquelle vous êtes encore plus fatiguée, il faut savoir ralentir votre rythme de travail. Prenez vos dispositions.
Par exemple, certaines entreprises prévoient des aménagements spécifiques comme la réduction du nombre d'heures travaillées, le télétravail, des jours supplémentaires de congés... 

N'hésitez pas à demander à votre employeur de ne pas vous confier des missions qui nécessitent un déplacement. Les transports ne sont pas bons pour les femmes enceintes, en raison des vibrations, des secousses et des éventuels accidents. Si la discussion est difficile avec votre employeur, le service des ressources humaines peut vous aider, pour adapter votre cadre de travail aux éventuelles contraintes de votre poste. 

Quelques conseils pour se sentir bien au bureau :

  • Pensez à boire beaucoup (1.5 L d'eau par jour), prévoyez toujours une bouteille d'eau sur votre bureau.
  • Surrélevez vos jambes pour relancer la circulation du sang et ainsi éviter les jambes lourdes et gonflées.
  • Pensez à vous étirez régulièrement pour éviter le mal de dos
  • Optez pour des chaussures confortables, ni trop plates ni trop hautes.
  • Si vous travaillez debout, faites régulièrement des pauses. 

Ne vous épanchez pas trop

La grossesse est un sacré changement pour vous, mais il ne doit pas non plus l'être pour vos collègues...

Ne vous laissez pas submerger par la nouvelle et les préparatifs de la naissance, en vous épanchant trop sur vos maux ou vos joies de jeune femme enceinte.

Evitez également de trop vous plaindre. La fatigue, le stress et la nausée sont des réactions naturelles pour beaucoup de femmes enceintes, et vos collègues en sont certainement déjà conscients. Cela pourrait créer des tensions et un exaspération au sein de votre entourage. Enfin, attendre un bébé reste avant tout un bonheur que toutes n'ont pas la chance d'avoir, alors restez plutôt discrète auprès de ceux et celles qui ne sont pas concernés...

N'oubliez pas que votre carrière va se poursuivre 

Votre entourage professionnel ne doit pas penser que ce qui se passe au bureau ne vous intéresse plus.

En effet, il serait dommage que vos collègues pensent que ce qui compte pour vous, c'est uniquement la naissance de votre futur bébé.

Vous devez être capable de mettre de la distance entre votre vie professionnelle et personnelle. Il ne faut pas tout mélanger, de la même manière, qu' on ne parle pas tout le temps de ses problèmes de couples... Il est important également de penser à l'après, une fois que votre enfant sera né. Vous allez devoir apprendre à concilier votre vie professionnelle et votre nouveau statut de mère. Ce n'est que le début, c'est pourquoi, la grossesse sera le moment idéal pour trouver le juste milieu entre une trop grande confidence avec les collègues et une opacité complète. Tout est affaire de dosage et raison...

Rédactrice bien-être spécialisée dans le parenting....
Partagez cet article