Vous êtes ici

Parole de blogueuse en BD

« L'attente » : Emma dénonce l'inégal partage du temps dans un couple

Après « Fallait demander » de l'album Un autre regard évoquant la « charge mentale » (lire notre article sur ce sujet La «charge mentale» : le poids de la responsabilité pour les mères), Emma est de retour avec une nouvelle bande dessinée, qui fait déjà beaucoup parler d'elle ! Publiée le 18 juillet, sa nouvelle bande dessinée L'attente, fait le buzz dans les médias et sur les réseaux sociaux. Engagée et féministe, Emma a décidé d'évoquer un sujet sociétal tabou : l'inégalité du partage de temps et des tâches dans un couple.

L'attente après le travail, une forme de charge mentale ?

Partagée plus de 20 000 fois sur Facebook, Emma illustre une nouvelle fois, un sujet sensible. Elle y dénonce le moment le plus pénible de la journée pour une mère : attendre que son conjoint rentre pour lui passer le relais. Car, comme l'illustre les dessins d'Emma, ce sont bien souvent les mères, qui après avoir récupéré l'enfant à la crèche ou chez la nounou, s'en occupent jusqu'au coucher. Une deuxième journée commence alors pour de nombreuses mamans, victimes de ce schéma familial, vécu comme un cloisonnement.

De ce fait, s'occuper de son enfant se transforme en une tâche quotidienne, ingrate, que la mère accomplie seule. Cette situation pourrait être évitée si les charges étaient réparties équitablement. Mais qui est véritablement responsable de cette inégalité ? Le concubin ? Les employés ? La société ?

Autrui, 1er juge de nos actes ?

La blogueuse a décidé de traiter ce sujet en deux volets : celui de la vie familiale, publié il y a seulement quelques jours, et celui de la vie professionnelle, annoncé pour le mois de septembre. Pourtant, à travers cette première série d'illustrations, Emma partage déjà l'essentiel au niveau professionnel : le regard inquisiteur des collègues de travail. Alors que certains enchaînent les heures supplémentaires, les déjeuners entre collègues...  la salariée, mère de famille, accélère son temps de travail en vue d'accomplir ses tâches rapidement (ou ne pas les finir), quitte à sacrifier un repas ou une pause. La pression est alors constante pour accomplir toutes ses missions quotidiennes, et le regard d'autrui n'aide pas...

Le travail des hommes, plus revalorisé que celui des femmes ?

La bande dessinée montre également une inégalité entre femme et homme. Alors que les femmes n'hésitent pas à sacrifier leur temps de travail au bénéfice de leur temps de famille, les hommes ont généralement tendance à faire l'inverse. Quitter à l'heure ou légèrement plus tôt le travail est aujourd'hui, à peu près toléré pour les mères. Il n'en est rien pour les hommes. Emma pointe du doigt cette revalorisation en France des heures supplémentaires. Selon elle, c'est perception du travail est « propre à la culture française du présentéisme ».

Les réactions des internautes

Sur la page Facebook de l'auteure, les réactions sont vives. Deux discours sont clairement distincts : la reconnaissance de femmes et de mères de famille, trouvant en Emma de la compassion et un soutien, et la généralisation de certaines situations, souvent défendue par des hommes.

Pierre-Yves « Vous partez d'un constat faux »

Certains pères ne se reconnaissent pas dans cette bande dessinée. Pour Pierre-Yves, l'image donnée de l'homme n'est pas forcément réaliste. Tous les hommes ne rentrent pas forcément tard, et ne font pas passer leur vie professionnelle avant leur vie familiale. Pour lui, c'est un manque de communication dans le couple et non une inégalité.

Elaine « Mon mari se sacrifie plus que moi »

La charge mentale après le travail concerne-t-elle seulement les femmes ? Pour certains pères, rester tard le soir sur son lieu de travail est un sacrifice. Au final, n'est-ce pas la mentalité des employés qui est à changer ?

Célia « Comment concilier, dans une vie future, vie familiale et vie professionnelle ? »

Pour Célia, cette bande dessinée est une prise de conscience. Tout comme elle, de nombreuses femmes, célibataires, jeunes diplômées d'un bac +5, s'inquiètent de leur avenir. Comment concilier famille, travail et loisir sans pour autant sacrifier l'un de ces trois éléments ?

Emma a donc réveillé un sujet longtemps atténué ou oublié. Ce sont toutes les femmes qui prennent la parole, qui se retrouvent dans chacun des dessins de l'auteure. Emma est-elle devenue la nouvelle porte-parole féministe des femmes ?

Sortir des stéréotypes, briser les clichés !

Comme le souligne Emma, « notre société impose encore aux hommes et aux femmes des échelles de valeurs bien distinctes ». Comment briser alors ce schéma, néfaste pour le couple ?

Pour la blogueuse, la seule solution est d'inverser ce cycle car « pour nous tous, le temps personnel et familial, devrait être le point culminant de nos échelles de valeurs, et le temps de travail, un simple moyen d'y parvenir ».

Briser les clichés et la routine quotidienne, notamment en parlant de cette lourde charge à son concubin permettra à chacun de trouver sa place, tout en respectant le rythme de l'autre.

> N'hésitez pas à réagir sur le sujet en postant votre avis sur notre page Facebook.
Rédactrice et community manager, spécialisée dans le parenting. ...
Partagez cet article